EnglishFrenchGerman

Le numéro 1 français sera à l'Open de Moselle 2010 Edition Actualités

Jo-Wilfried TSONGA sera présent aux Arènes de Metz du 18 au 26 Septembre 2010

Tsonga : « Donner le meilleur de moi-même »

Jo-Wilfried Tsonga, immense champion dans tous les sens du terme, a donné son accord pour participer à l’Open de Moselle en septembre. Sensation !

Metz et l’Open de Moselle signifient quoi pour vous ? « Avant tout un tournoi en France qui est géré par des amis qui ont un projet sur le long terme et cela me fait plaisir de pouvoir participer un peu à leur aventure. En plus de cela, Metz est une ville à l’honneur en 2010 avec l’ouverture du nouveau Centre Pompidou. »

• Plutôt exemplaire de votre part de jouer une épreuve 250 (il existe des épreuves supérieures classées 500 et 1000) alors que votre programme est super chargé. Cela fait-il partie de votre boulot de leader du tennis français ? « Le calendrier est chargé mais le système des points ATP consiste à remplir des cases avec des tournois et je dois maximiser mes points en 250, donc je me dois d’en jouer quelques-uns. »

• Succéder à Gaël Monfils au palmarès de l’Open de Moselle serait un minimum pour Jo Tsonga, non ? « Si je décide de participer à un tournoi, c’est avant tout pour don ner le meilleur de moi-même et essayer de me dépasser. Dans ce cadre, il est évident que si je peux gagner, je ne me priverai pas de succéder à Gaël au palmarès ! »

Se qualifier pour le Masters final

• Le tournoi de Metz lance la saison indoor avec des surfaces que vous aimez bien. Les objectifs pour cette dernière partie d’année ? « Avant tout, faire de bons matches et accumuler les points nécessaires en vue d’une qualification pour les Barclays ATP Finals à Londres. J’y étais en tant que remplaçant en 2009 et j’ai vraiment envie d’y participer cette année. »

• Venir dans un tournoi dirigé par Fabrice Santoro et Julien Boutter, jeunes retraités du circuit, a-t-il une saveur particulière ? « Absolument car ce sont deux amis, deux anciens joueurs que je respecte de par leurs carrières et le fait qu’ils s’impliquent autant pour leur sport. »

• L’actualité, c’est l’herbe. Comment se présente Wimbledon ? « Je rejoue pour la première fois depuis mon abandon en huitièmes de finale à Roland-Garros. Pour le moment, à l’entraînement, les sensations sont bonnes et je suis confiant pour pouvoir bien bouger et appliquer mon jeu dès les premiers matches sur herbe. »

« Au service de mes coéquipiers »

• On a souffert pour vous, à Roland-Garros. Repensez-vous parfois à cette malchance et cet abandon ? Est-ce difficile à digérer ? « Il ne faut pas trop regarder le passé. Sur le moment, j’ai été évidemment extrêmement déçu de devoir jeter l’éponge dans un match à ma portée. Il ne s’agit pas de malchance, plutôt du fait que mon corps réagisse ainsi après de nombreux efforts consentis. En revanche, j’essaye de regarder le côté positif de cette situation en me disant que je dois continuer à travailler pour être le meilleur possible et avoir les ressources physiques pour développer mon jeu. »

• On vous attend chaque semaine, en Grand Chelem, dans tous les tournois, en Coupe Davis… Dure la vie de n°1 français ? « Dure non, mais exigeante. Les gens ont des attentes de plus en plus grandes et il faut être exemplaire. Même si le tennis est un sport individuel, j’ai toujours dit que j’étais aux services de mes coéquipiers en Coupe Davis et je préfère remporter une rencontre avec eux plutôt que de m’intéresser à mes statistiques personnelles. »

• Roland-Garros, Bercy, Metz, Nice, Lyon/Montpellier… Est-ce une chance pour vous, joueurs, d’avoir tant d’épreuves dans votre pays ? « Il s’agit effectivement d’une opportunité d’avoir autant de bons tournois en France. Cela nous permet également d’avoir de bonnes filières d’entraînement et de lancer des jeunes. »

• Pensez-vous que Roger Federer retrouvera son trône de n°1 mondial qu’il vient de céder à Rafael Nadal… « Roger est un grand compétiteur, sans doute le plus grand actuellement et je ne peux imaginer qu’il se contente seulement de cette place de dauphin. »

Alain THIÉBAUT. Républicain Lorrain
 

Publié le 20/06/2010

 

Les autres actus

Afficher les publications de :

Mentions légales

-

Plan du site
EnglishFrenchGerman
Logo Moselle Open - Moselle Open - tournoi de Tennis ATP 250

Inscrivez-nous à notre newsletter

Joignez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir
les dernières nouvelles concernant le Moselle Open !

Merci ! Votre inscription est active !