EnglishFrenchGerman

''Objectif Serbie'' Edition Actualités

 

D´ordinaire jovial, Michaël Llodra, visage fermé, s´est montré relativement déçu de devoir renoncer à cet Open de Moselle avant de retrouver le sourire à l´évocation de la prochaine finale de Coupe Davis contre la Serbie et de sa progression au classement. Le compère d´Arnaud Clément aspire à vivre de grands moments d´ici la fin de saison et entend s’en donner les moyens.

Michaël, que vous arrive-t-il ?
Michaël Llodra
: «J´ai une douleur au mollet gauche depuis mon match de Coupe Davis contre Juan Monaco (Ndlr : victoire en quatre sets), vendredi dernier. Elle s´est accentuée lors du double. J´ai d´ailleurs dû faire appel au kiné. J´ai passé des radios. J´ai une inflammation du tendon d´Achille. Au regard des prochaines échéances, je ne vais pas tenter le diable. Je vais me reposer une petite semaine avant de prendre la direction de l´Asie pour les tournois de Tokyo et Shangaï. Après, il y a trois épreuves qui me tiennent à cœur. Il y a Montpellier, mais surtout Bercy. En tant que Parisien, j´aimerais y briller. Enfin, il y a cette finale de Coupe Davis. Je l´ai en point de mire. C´est mon objectif numéro un de la saison. Objectif Serbie.».

Pouvez-vous justement revenir sur votre brillante qualification aux dépens de l´Argentine ?
Michaël Llodra
: «On a fait vibrer les Français. On a passé un week-end fabuleux. Nous nous sommes qualifiés dès le samedi pour la troisième fois de suite. C´est extraordinaire. Le public lyonnais a été grandiose. Il a joué son rôle à la perfection. L´ambiance a été incroyable du premier au dernier point. Le petit plus sur le plan personnel, c´est cette victoire avec Arnaud (Clément). Je n´avais plus joué en double avec lui en Coupe Davis depuis longtemps. Gagner avec un copain, c´est encore plus fort! Maintenant, il faudra être costaud sur le terrain et dans les têtes en Serbie où on s´attend à un accueil hostile. Leur public a vraiment l´air sympa là-bas! (rires)».

Comme face à l´Espagne au tour précédent, vous avez reçu la confiance de votre capitaine, Guy Forget, pour les matchs en simple. C’est un peu nouveau…
Michaël Llodra
: «J´ai été catalogué un peu trop vite comme un joueur de double. Il est vrai que j´ai remporté des tournois du Grand-Chelem dans cette spécialité. Les gens ont rapidement fait l´amalgame. Aujourd´hui, je pointe le bout de mon nez aussi en simple. J´ai gagné cette saison deux tournois à Marseille et Eastbourne. Cette semaine, je pointe au 28e rang mondial. C´est mon meilleur classement, mais j´ai l´impression que je peux viser un peu plus haut. Je suis sur une pente ascendante. Je vais essayer d´en profiter. J´ai faim de belles victoires !»

Avez-vous des regrets de ne pas pouvoir vous aligner à l´Open ?
Michaël Llodra
: «Oui, je suis déçu. Je voulais vraiment faire plaisir au public messin. Je n´oublie pas que j´ai souvent eu un coup de pouce des organisateurs, qui m´ont délivré des invitations quand j´étais jeune ou dans le creux de la vague. Je voulais rendre la pareille. Ce n´est que partie remise. J´espère être là l´an prochain et pourquoi pas pour inscrire mon nom au palmarès».

 

Propos recueillis par Arnaud Demmerlé

Les autres actus

Afficher les publications de :

Mentions légales

-

Plan du site
EnglishFrenchGerman
Logo Moselle Open - Moselle Open - tournoi de Tennis ATP 250

Inscrivez-nous à notre newsletter

Joignez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir
les dernières nouvelles concernant le Moselle Open !

Merci ! Votre inscription est active !