Tsonga ambassadeur du Moselle Open Edition Actualités

 

La démarche est originale. C’est même une première française. Jo-Wilfried Tsonga et l’Open de Moselle viennent de s’unir pour trois tournois d’affilée. On verra donc cet immense champion à Metz en 2011, 2012, 2013. Jusqu’alors, ce genre d’accord, plutôt rare, était la panacée des plus grands des courts que sont Roger Federer (Halle en Allemagne, Bâle, Dubaï), Rafael Nadal (Madrid, Bangkok), Andy Murray ou encore Novak Djokovic, fidèle au tournoi de Belgrade qui lui appartient.

Yvon Gérard, le manager général de l’Open de Moselle, peut s’enorgueillir d’avoir réalisé un énorme coup gagnant. Le talent et le charisme font de Jo-Wilfried Tsonga le leader incontesté du tennis hexagonal. «  Nous voulions un joueur emblématique de grande dimension qui a le potentiel pour remporter, un jour, une étape du Grand Chelem. C’est son cas. Il est le véritable n°1 français, personne d’autre ne l’est même si Gaël Monfils occupe cette place actuellement au classement. Sans ses blessures, Jo-Wilfried serait toujours devant (il est actuellement 13 e mondial). Toute l’équipe de l’Open est très attachée à lui. Cette année, quand il est venu gratuitement passer une journée pour compenser son forfait, nos liens ont été encore renforcés. »

La volonté de Tsonga de passer plusieurs fois par la Lorraine tombe à pic au moment où l’Open de Moselle s’apprête à entamer une nouvelle croissance en quittant l’emplacement devenu trop petit des Arènes pour emménager à Metz-Expo. «  Ce sera un ambassadeur fantastique », se réjouit Yvon Gérard. «  Il s’agit pour notre tournoi d’un effort financier important mais nous ne voulions plus vivre que ce nous avons vécu lors de la dernière édition. » La cascade des aléas de toutes sortes, entre abandons et désistements illégitimes, a poussé à faire cause commune avec «  un joueur extrêmement fiable en qui nous avons une totale confiance. »

A ceux qui s’étonneraient du choix de Jo-Wilfried Tsonga, on leur rappellera que les joueurs de l’ATP ont l’obligation de disputer un minimum d’épreuves appartenant à la catégorie 250 (celle de Metz), que la proximité d’Yvon Gérard, Julien Boutter et Fabrice Santoro, avec l’agent du Manceau âgé de 25 ans, Morgan Menahem, est évidente. «  Un personnage solide, professionnel averti », précise le dirigeant mosellan, «  avec qui nous avons entamé une négociation en janvier, lors du Grand Chelem en Australie. » Et pour ne rien vous cacher, Jo-Wilfried Tsonga aime Metz et se produire devant ses fans français. Pourquoi chercher ailleurs ce que votre pays vous offre ?

LE REPUBLICAIN LORRAIN (A.T)

 

Les autres actus

Afficher les publications de :

Mentions légales

-

Plan du site
Logo Moselle Open - Moselle Open - tournoi de Tennis ATP 250

Inscrivez-nous à notre newsletter

Joignez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir
les dernières nouvelles concernant le Moselle Open !

Merci ! Votre inscription est active !