Moselle Open 2011 : Marcos Baghdatis n'a pas dit son dernier mot Edition Actualités

Pas épargné par les pépins physiques depuis plusieurs saisons, Marcos Baghdatis est à la recherche de son lustre passé. Retombé à la 60ème mondial, le Chypriote revient pour la deuxième fois au Moselle Open avec la ferme intention de montrer qu’il vaut mieux que son classement.??

On avait craint le pire. L´image d´un tennisman sorti du court sur une civière n´est pas banale et toujours spectaculaire. Pour sa première et unique participation au Moselle Open, en 2008, Marcos Baghdatis avait dû jeter l’éponge face au géant croate Ivo Karlovic à cause d’un dos en compote. Depuis son corps l’a souvent lâché et empêché de retrouver les cimes de la gloire connue dès sa deuxième saison. A seulement 20 ans, le petit prodige de l’académie Muratoglu était rentré avec fracas dans la cour des grands en se hissant jusqu’en finale de l’Open d’Australie, simplement battu par Maitre Roger Federer. Dans son épopée fantastique, il s’était payé les scalps de Radek Stepanek, Andy Roddick, Ivan Ljubicic et David Nalbandian. Rien que ça ! C’était en 2006. Tellement loin et tellement proche en même temps.

?Une saison symbole

Remonté à la 20ème place mondiale en fin d’année 2010, ce supporter de l’AS Monaco n’a pas confirmé son renouveau cette saison (19 victoires pour 21 défaites pour le moment). Capable de quelques coups d’éclats comme face à l’Argentin Martin Del Potro à l’Open d’Australie (son jardin) ou face à Andy Murray à Rotterdam, il a aussi dégoupillé sévère comme à Indiana Wells face à l’inconnu indien Somdev Devvarman. A l’image de sa carrière, faite finalement de hauts et de bas. Mais à 26 ans, le natif de Limassol n’a pas renoncé à retrouver un standing plus conforme à son talent. Il est l’un des meilleurs relanceurs et contreurs du circuit. «Mon objectif est d’intégrer à nouveau le top 30 pour être tête de série à l’Open d’Australie (on y revient encore et encore)», explique celui qui a actuellement le 60ème dossard à l’ATP.  Peu en verve lors de la tournée américaine, il a montré de belles choses lors de son entrée en lice face à l’Allemand Matthias Bachinger. Après ce tour de chauffe, il passe à la vitesse supérieure avec l’Ukrainien Alexandr Dolgopolov, tête de série numéro trois de ce Moselle Open. Avec une petite idée dans le coin de la tête : montrer son vrai visage.

Crédit photo : Arnaud Briand

Les autres actus

Afficher les publications de :

Mentions légales

-

Plan du site
Logo Moselle Open - Moselle Open - tournoi de Tennis ATP 250

Inscrivez-nous à notre newsletter

Joignez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir
les dernières nouvelles concernant le Moselle Open !

Merci ! Votre inscription est active !