''Heureux d'avoir donné un coup de pouce à mon pays'' Edition Actualités

 

L’âge de raison. Arnaud Clément, bientôt 33 printemps, ne s’emballe pas sur ses chances de disputer la prochaine finale de la Coupe Davis malgré l’apport du point décisif avec Michaël Llodra le week-end dernier, à Lyon. L’Aixois garde la tête sur les épaules avant d’entamer un Open de Moselle, qu’il avait remporté en 2003, et préfère se concentrer sur son jeu.

Arnaud, quel est votre sentiment sur votre qualification pour la finale de Coupe Davis avec un peu plus de recul ?
Arnaud Clément
: «On a réussi le week-end parfait. Il y a la manière, c’est bien, mais l’essentiel était de se qualifier. La manière est plus anecdotique. Il faut mieux gagner tous ses matchs 3-2 et gagner la Coupe Davis que mettre des claques à tout le monde lors des premiers tours et s’arrêter sur la dernière marche».

Comment avez-vous trouvé l’ambiance dans cette équipe de France après deux ans d’absence ?
Arnaud Clément
: «Excellente. Il y a eu un bon mixte entre les plus jeunes, qui sont très complices, et les plus vieux comme Michaël (Llodra) et moi. Tout le monde s’entend très bien et va dans le même sens».

Le fait d’apporter le point décisif vous donne-t-il une satisfaction supplémentaire ?
Arnaud Clément
: «Je savais que je devais me focaliser sur ce double. Les autres joueurs sont plus loin devant moi pour les simples. Gaël (Monfils) et Michaël (Llodra) avaient fait le travail la veille. Il aurait été dommage de tout gâcher ou du moins de relancer les Argentins. On a fait un bon double. Conclure l’issue d’une rencontre de Coupe Davis, c’est toujours top. D’autant plus que je ne pensais plus goûter à la Coupe Davis. J’ai profité de la blessure de Julien (Benneteau). J’ai fait mon match, c’est bien. Ce point a un goût un peu particulier. Je suis heureux d’avoir donné un coup de pouce à mon pays».

Comment sentez-vous cette finale en Serbie ?
Arnaud Clément
: «Il ne faudra pas changer notre approche du match. Il faudra juste se mettre dans la tête que l’on joue à l’extérieur. L’ambiance va être bouillante ! On a aussi nos supporters, qui viennent à chaque rencontre. C’est une donnée importante. Ce sera sans doute bien pire qu’en 2001 en Australie car eux sont très respectueux du jeu. Après, on a tous l’expérience des grands rendez-vous pour faire la part des choses et encaisser ce qui va se passer».

Votre fin de saison est donc importante pour participer à cette finale…
Arnaud Clément
: «Mon troisième tour à l’US Open m’a reboosté. J’espère être en forme et compétitif en fin de saison en simple. Si j’y suis, j’y serai forcément aussi en double. Je n’ai pas un objectif précis sur ce tournoi. Je joue Lukas Lacko au premier tour, puis peut être Marin Cilic. Même si je joue bien contre ce dernier, ce n’est pas certain que cela soit suffisant. Je vais prendre match après match et on verra bien. Si je pouvais passer au moins le premier tour, ce serait déjà bien».

Propos recueillis par Arnaud Demmerlé

Les autres actus

Afficher les publications de :

logo partenaire
Mentions légales - Plan du site
Logo Moselle Open - Moselle Open - tournoi de Tennis ATP 250

Inscrivez-nous à notre newsletter

Joignez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir
les dernières nouvelles concernant le Moselle Open !

Merci ! Votre inscription est active !