"Je peux rééditer mes performances de 2007…" Edition Actualités

 

Seul rescapé français à s´être extirpé des qualifications, Edouard Roger-Vasselin, vainqueur de Marc Gicquel (7/5 6/3) retrouve progressivement le niveau qui était le sien lors de sa probante saison 2007. Il espère ne pas s´arrêter en si bon chemin et surfer sur sa bonne forme du moment.

Edouard, vous avez vaincu la malédiction contre Marc Gicquel …
Edouard Roger-Vasselin
: «Je restais sur six défaites consécutives. C´était clair et net. Même si ce n´est  pas sur le circuit, je l’ai battu cet été lors d´une exhibition. Cela m´a fait du bien moralement et je me suis dit que je pouvais le battre à nouveau. C´est ce qui s´est passé. Je suis resté solide tout le match. Il a connu des hauts et des bas et j´ai su le breaker à chaque fois au bon moment».

Vous restez sur une finale à Saint-Rémy de Provence. Vous retrouvez progressivement votre meilleur niveau…
Edouard Roger-Vasselin
: «C´est exact. J´ai tout de même encore en travers de la gorge mes trois balles de match là-bas, mais il faut savoir passer à autre chose. Je reste sur quelques bonnes victoires. Il faut que ça dure».

Etes-vous aussi fort en ce moment qu´en 2007 où vous aviez connu les joies du troisième tour à Roland-Garros, puis à Wimbledon ?
Edouard Roger-Vasselin
: «En 2006, j´étais 400ème. Je n´avais donc rien à perdre et j´ai joué sur l´euphorie du moment. Maintenant, je connais mes forces. Mon jeu est plus mature. Je sens que je peux rééditer ce genre de performances».
Vous occupez actuellement la 105ème place mondiale.

Avez-vous pour objectif d´intégrer à nouveau le top 100 ?
Edouard Roger-Vasselin
: «C´était l´objectif avoué du début de saison. Il y a encore quelques tournois à venir. Je pense avoir les moyens d´y parvenir si je continue comme ça».

Que pensez-vous du tournoi ?
Edouard Roger-Vasselin
: «C´est toujours agréable d´être en France. Le public est là pour nous supporter. J´étais déjà venu en 2006, mais j´avais perdu dès le premier tour des qualifications. C´est déjà mieux cette année (rires)».

Un petit mot sur la victoire des Bleus en Coupe Davis ?
Edouard-Roger Vasselin
: «J´ai vibré devant mon écran, c´était vraiment génial. S´ils avaient affronté les Tchèques en finale, j´y serais allé. Je suis moins affirmatif pour la Serbie. Après, une finale, on la gagne, on ne la joue pas. J´y crois en tout cas».

Que pensez-vous de votre prochain adversaire, le Belge Xavier Malisse ?
Edouard Roger-Vasselin
: «Je ne l´ai encore jamais joué. Il revient bien. C´est un bon joueur de fond de court. Il y aura des échanges car nous avons un peu le même jeu. A moi d´imposer ma patte sur le match».

 

Propos recueillis par Arnaud Demmerlé

Les autres actus

Afficher les publications de :

logo partenaire
Mentions légales - Plan du site
Logo Moselle Open - Moselle Open - tournoi de Tennis ATP 250

Inscrivez-nous à notre newsletter

Joignez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir
les dernières nouvelles concernant le Moselle Open !

Merci ! Votre inscription est active !