Jo-Wilfried Tsonga ne sera pas tout seul ! Edition Actualités

Le capitaine de coupe Davis Guy Forget (à droite) ne jouera pas à Metz… Mais ses héros, demi-finalistes, si : à savoir Michael Llodra, Julien Benneteau, Gaël Monfils.

Jo Tsonga ne doit pas être le champion qui cache la forêt de beaux joueurs annoncés au prochain Open de Moselle. La première liste est source de densité et de talent. Le dernier de la classe est seulement 73 e mondial !

Ainsi va le règlement de l’ATP (association de tennis professionnel) : les joueurs doivent s’inscrire quelques semaines avant le démarrage d’un tournoi.

Cette première vague, soit vint et un noms, sera suivie d’une deuxième avec les trois invitations (wild card) puis d’une troisième avec les quatre chanceux issus des qualifications. Au bout du chemin, on arrivera à une cohorte de vingt-huit gladiateurs appelés à s’entre-tuer au cœur des Arènes, pour s’approprier un trophée dont la cote est nettement à la hausse à la bourse tennistique .

Superbe nouvelle, les stars qui ont négocié, depuis de longs moins, avec l’équipe de Fabrice Santoro et Julien Boutter, ont confirmé leur venue. A savoir Jo-Wilfried Tsonga, le Croate Ljubicic, Gaël Monfils, le Chypriote Baghdatis, Michael Llodra et Richard Gasquet.

L’autre information de taille concerne les inscriptions de dernière minute: Julien Benneteau, Philipp Kohlschreiber et Tommy Robredo ont émis le souhait de venir, ou plus excatement de revenir à l’Open de Moselle. Le Bressan, habitué des lieux, a depuis pris du galon en devenant titulaire dans le double de coupe Davis. L’Allemand – ce sera sa cinquième participation – n’est autre que la finaliste 2009. Quant à l’Espagnol, il a son nom inscrit au palmarès, dominant en 2007, un certain Murray en finale.

La coupe Davis comme tremplin

Julien Boutter, l’un des maîtres de cérémonie, jubile : « C’est de loin le meilleur tableau de l’Open de Moselle. En plus, il est équilibré au niveau des huit têtes de série. Pour l’instant, il y a quatre Français et quatre étrangers. Franchement, insiste l’ancien top 50 de la planète, la qualité est là avec des spécialistes des surfaces dures, des contreurs, de fins techniciens. Il y a pas mal de nos compatriotes m ais pas trop non plus. »

La présence de l’équipe de France de coupe Davis, (à 100%), constituera le morceau de choix de l’édition 2010: « On a voulu assurer un maximum avec ceux qui disputeront la demi-finale contre l’Argentine (à Lyon, la semaine précédente). On s’est dit que ce serait sympa de voir débarquer Tsonga, Monfils, Gasquet, Llodra, Benneteau, au lendemain de la coupe Davis. »

Avec un brin d’optimisme entre les dents, on peut espérer que ces mousquetaires animeront l’Open de Moselle en ayant l’étiquette de futur finaliste de l’épreuve accrochée dans le dos…

Ils veulent tous revenir

Avoir les Bleus dans son escarcelle, c’est aussi présenter au public des showmen adulés : « Nous avons Jo (Tsonga), le joueur emblématique par excellence. Sur les dix meilleures audiences de Canal +, la chaîne a trois rencontres de notre n°1… » Ajoutez Gaël (Monfils) et Marcos (Baghdatis, ce Chypriote si francisé) pour former un trio « qui dépasse le cadre du tennis pur tant il est médiatique », selon Julien Boutter.

En revanche, dans la rubrique "nouveaux venus", on ne citera qu’un minimum de candidats : le Finlandais Nieminen (ex 13 e mondial, 1 titre et 8 finales), les Argentins Zeballos et Mayer. Voilà pour l’anecdote… Car tous les autres connaissent le parfum enivrant des Arènes messines. Ce qui en dit long sur la qualité du tournoi et le plaisir à y participer. A l’image d’oustiders de luxe tels que le serbe Tipsarevic (39 e, une finale et deux demies cette année), le Belge Malisse (3 titres, 8 finales, ancien top 20), l ou encore l’Ouzbek Istomin, révélation de la saison.

Comme d’habitude, le voisin allemand sera présent au rendez-vous entre Kohlschreiber, Berrer (finale à Zagreb et qui n’a jamais été aussi bien situé dans la hiérarchie) et Becker.

La liste, déjà chouette, passionnante même, reste pourtant non exhaustive à en croire le directeur du tournoi : « Il y aura encore de bonnes surprises et pas mal de choses avec les invitations et les doubles. J’ai hâte d’y être, avoue Julien Boutter. Il était important de montrer que l’on était capable de viser haut pour notre première année de rachat. Nous sommes dans la spirale de la progression. »

Alain THIÉBAUT.

Publié le 11/08/2010

 

Les autres actus

Afficher les publications de :

logo partenaire
Mentions légales - Plan du site
Logo Moselle Open - Moselle Open - tournoi de Tennis ATP 250

Inscrivez-nous à notre newsletter

Joignez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir
les dernières nouvelles concernant le Moselle Open !

Merci ! Votre inscription est active !